TOP

Relais postal d’Asselborn – Clerveaux

La maison et son histoire

Malles-postes impériales, murs de schiste et éco-construction

Le relais postal d’Asselborn a beaucoup à raconter au sujet de l’histoire de la poste depuis cinq siècles. La célèbre société de courrier international « Thurn et Taxis » fut fondée à la demande de l’empereur Maximilien d’Autriche par François de Tassis en 1504. Le relais d’Asselborn, édifié sur le parcours entre Innsbruck (A) et Malines (B), est le seul relais postal du Luxembourg de 1550 à 1680.
Relais Postal d'Asselborn - Postier Il abrite le maître de poste, plusieurs postillons chargés d’acheminer les malles jusqu’au relais suivant, une auberge pour les voyageurs et des écuries. Le relais possède en outre une grange et des terres, pour le fourrage des chevaux.

La famille Kleffer, désignée maître de poste, gérera le relais d’Asselborn pendant quatre générations. Cette tâche exigeante était assortie de plusieurs privilèges. Plusieurs des membres de la famille seront maïeurs (maires) du bourg. Le service postal fut régulièrement mis en difficulté par les tensions entre la France, l’Autriche et l’Espagne. Le relais fut d’ailleurs pillé au 17e siècle.

routes_tour_et_taxis

Routes postales Tour & Taxis (c) Relais postal d’Asselborn

La route du courrier fut malheureusement déviée vers Arlon et Luxembourg en 1682, imposant un changement de vie pour l’ancienne « maison de la posterie » d’Asselborn, divisée entre les héritiers du dernier maître de poste.

Racheté récemment, le Relais postal d’Asselborn fit l’objet d’une rénovation originale et sert aujourd’hui d’auberge-hôtel-restaurant, renouant avec sa vocation d’origine.

Le métier de postillon

Relais postal d'Asselborn - PostillonLe postillon avait la charge de porter le courrier et de le défendre. En hiver, lorsque les crues empêchaient le passage des gués, il devait effectuer un large détour pour emprunter un pont. Un incident se produisit un jour, le long des berges inondées. Le cheval glissa sur une pierre et tomba. L’animal fut entraîné avec le sac postal dans le cours d’eau. Peut-être serait-il arrêté au moulin suivant ? Le maître de poste dut faire rapport de l’accident au maître général de la poste, le comte de Tour et Taxis, qui leur recommanda, si elle était retrouvée, d’ouvrir la malle pour en sécher les documents et de les retourner à Bruxelles, sauf ceux de l’Empereur, qui devaient reprendre au plus vite la route vers Vienne.

Redonner vie à l’ancien

Cette bâtisse rurale traditionnelle en schiste est surtout intéressante pour ses travaux de restaurations exemplaires.
Relais postal d'Asselborn - LuxembourgLa rénovation récente, consécutive à une étude historique et archéologique fouillée, vise à rendre au bâtiment sa fonction initiale d’hébergement pour voyageurs, avec une brasserie et un restaurant. En raison de l’état du bien et de ses dimensions, la partie intérieure a été abattue, mais les éléments anciens en état ont été conservés.
Les propriétaires ont particulièrement insisté sur le choix des nouveaux matériaux de construction (comme les parois en argile) pour réduire au maximum l’empreinte écologique du bâtiment.

Bel exemple de restauration d’un immeuble ancien avec intégration d’éléments architecturaux contemporains, dans la philosophie de la Charte de Venise (les travaux récents doivent porter clairement la marque de leur siècle au lieu de tenter de recréer du « faux vieux »). Le béton armé, les triples-vitrages et l’acier noir se marient étonnamment avec les épais murs de schiste et les vieilles poutres de bois.

Relevons le souci des propriétaires pour la conservation de nombreux témoignages du bâti ancien, élégamment mis en valeur, ainsi que pour le décor général, focalisé sur le métier de postier à travers les âges (jusqu’aux moyens de communication modernes).

Relais postal d'Asselborn - LuxembourgLe puits ancien, la porte au linteau en accolade, plusieurs vieilles poutres, les murs de schiste massifs… témoignent de l’ancienne vocation des lieux, tout comme la malle-poste qui est rangée dans la brasserie, réplique fidèle d’un original du 17e siècle. Une mention particulière pour le très attachant « Musée des écritoires« , au premier étage, qui rassemble une belle collection de plumes, encriers et autres instruments d’écriture dans un décor de salle de classe ancienne. Sans oublier la collection d’instruments de communication.

intoHistory TipNotre article « Rivières sauvages, farines millénaires et malles postes impériales » vous présentera le Domaine d’Asselborn sous un autre angle.

 

Le Musée des écritoires

Relais postal d'Asselborn - Musee des EcritoiresAu premier étage du Relais postal d’Asselborn, juste au-dessus du restaurant, ne ratez pas le délicieux petit Musée des Ecritoires (ouvert le samedi et le dimanche après-midi). De la tablette d’argile aux plumes d’acier, replongez-vous au cœur de l’évolution de l’écriture. Une magnifique collection d’encriers, de bois, de cuir, de faïence, en cristal, en argent ou alliages précieux, vous fait traverser les styles et les époques. Audio-guides sur demande (Fr-En).

Quelques conseils

Aucune des chambres du Relais postal d’Asselborn n’est d’époque. En revanche, leur aménagement thématique (suite Thurn et Taxi, chambre du postillon, chambre du maître de poste, chambre des chemins postaux…) invite le voyageur à toucher du bout des doigts quelques-unes des réalités du métier de postier.

La plus « historique » est sans doute la 8, avec ses authentiques itinéraires postaux.

 

Poursuivre la lecture

Équipements

  • 9 chambres (dont plusieurs combinables en suite familiale)
  • Restaurant + brasserie
  • Réception et petit déjeuner au Moulin d’Asselborn (800 m.)
  • TV / Wifi
  • Musée des écritoires (samedi et dimanche après-midi)
  • Terrasse
  • Langues parlées : Luxembourgeois, français, anglais, néerlandais, allemand
  • Le restaurant est seulement ouvert en haute saison
  • Ville la plus proche : Clervaux (10 min.) et Diekirch (30 min.)
  • Parking privé
  • Aéroport Luxembourg : 70 km
  • Espaces non-fumeurs

À voir dans les environs

Tunnel Bernistap - Canal Meuse Moselle

Souterrain de Bernistap-Hoffelt – Canal de Meuse et Moselle

 

A lire, regarder ou écouter

Pour apprécier pleinement l’atmosphère d’époque du Relais postal d’Asselborn, n’hésitez pas à enrichir votre séjour par quelques lectures (rien ne vaut un bon roman dans l’histoire pour faire revivre un décor ancien). L’écoute de certains morceaux musicaux peut aussi vous transporter très efficacement dans le temps… Quelques suggestions:

Apprendre et comprendre

  • « Le Relais postal d’Asselborn », par Lucie Krier (disponible sur place)
    Histoire du courier international au Luxembourg, compte-rendu documenté des recherches d’archives effectuées au sujet du Relais postal d’Asselborn et description illustrée des travaux de rénovation du site. Un ouvrage à mi-chemin entre un dossier scientifique et une plaquette de vulgarisation, qui se laisse lire avec curiosité une fois sur place.
  • « Escapardenne – Eisleck Trail »
    Autre plaquette de découverte, incitation à la randonnée à travers les paysages sauvages et valonnés qui rapprochent l’ouest de l’Eislek (Grand-Duché de Luxembourg) et l’est de l’Ardenne (Belgique). Beaucoup d’informations générales passionnantes (géologie, nature, histoire…), de curiosités à visiter, de recoins méconnus où s’égarer, de photos originales, de cartes balisées et de conseils pratiques. Pas trop long, pas trop court : juste bien !

Livres à dévorer sur place

  • « Le Postillon », par Joëlle Savey (bande dessinée)
    Je n’ai pas lu encore d’album de cette série historique des années 1990, due au talent de la scénariste et dessinatrice française Joëlle Savey. Cependant, les planches que j’en ai vues donnent envie de se plonger dans la vie de J. Bourrache, postier à l’ère où commencent à chanceler les Empires. Bien sûr, l’histoire se passe en France (et non dans l’Autriche impériale): le métier reste le même, mais le contexte et les tenues diffèrent.
  • « La Rivière contrariée », par Gery de Pierpont
    A quelques kilomètres d’Asselborn, le souterrain inachevé de Bernistap-Hoffelt témoigne encore de l’incroyable projet mis en oeuvre en 1828 dans la région : aménager un tunnel pour bateaux sous la crête des Ardennes, pour relier la Meuse au Rhin ! « La Rivière contrariée » redonne chair à cette épopée, concentré d’action, de passions et de tensions très « 19e siècle ». Prix du roman historique des Ecrivains belges de langue française en 2003.

Musiques à apprécier sur place

  • « Ouverture en D major, N. 4 » (Gigue), de Johann Joseph Fux
    Ce compositeur autrichien, maître de Chapelle de la Cour impériale en 1715, a laissé de nombreuses compositions baroques. Ses oeuvres de musique de chambre, plus discrètes que ses messes et ses opéras, permettent d’imaginer l’atmosphère des salons où ont été écrites les précieuses lettres qui transitaient par Asselborn.
  • « Les Barricades mystérieuses », de François Couperin
    Une oeuvre plus intimiste, choisie pour sa légereté et son entrain, parce qu’elle se marie bien avec l’image que j’ai d’un postier menant son cheval à travers les champs et les bois jusqu’à sa destination, où l’attend un feu dans la cheminée (écouter une interprétation sur clavecin ici).

 

Pour votre facilité, plusieurs liens ci-dessus renvoient vers la description des œuvres sur Amazon. Si vous décidez d’en acquérir l’une ou l’autre via cette plateforme, intoHistory percevra une (toute petite) commission qui l’aidera à couvrir ses frais de fonctionnement.

Appréciation des visiteurs

Évaluation selon 1 avis:

Historical authenticity
Ambiance and settings
Quality of welcome
Degree of comfort

Gery de Pierpont

05-12-2013

C'est surtout l'aménagement de l'ancien relais postal qui est intéressant, plus que les restes du bâtiment originel, fortement remaniés aux cours des travaux de restauration. J'ai apprécié les nombreux éléments "témoins" préservés, le linteau de pierre sculpté, le vieux puits, le fragment de paroi en torchis avec ses enduits, les segments de poutres réutilisés dans la décoration.
Restaurant raffiné, aux saveurs locales giboyeuses. Belle cave aussi, pour découvrir les vins blancs du Luxembourg.
Les chambres sont claires et spacieuses, meublées avec goût d'objets chinés en brocante, tous liés à un thème. On y dort d'un sommeil campagnard et paisible (malgré l'éclairage public qui s'infiltre par la fenêtre de la salle de bains). Sanitaires très propres, soignés et modernes.
Petit déjeuner au Vieux Moulin (700 m en contrebas), qui permet de découvrir cet autre vestige du passé d'Asselborn.

Donnez votre avis

Merci de remplir tous les champs (votre adresse mail ne sera pas rendue publique)

Authenticité historique
Cadre et atmosphère
Qualité de l accueil
Niveau de confort

16e siècle Relais postal Auberge 100-150€/chambre

Dépaysement rural

Auberge du Relais postal d’Asselborn ***
Domaine Touristique des Ardennes Luxembourgeoises à Asselborn
Maison 164
L-9940   ASSELBORN
+352 99 86 16
resa@hotelvieuxmoulin.lu
Site web de l’auberge

LISEZ NOS ARTICLES